Un amour de papier

fichier_000-1J’ai en moi des traces – marquées au Sharpie – de nostalgie et de romantisme… J’aime les cartes marines! Qui n’aime pas les cartes marines? J’adore regarder les petits détails, prévoir les routes, marquer où nous en sommes dans la journée… Je capote! C’est pourquoi j’ai mis la main sur un lot de 60 cartes allant des années 1970 à 1990 couvrant pratiquement l’ensemble de l’Amérique du Nord, de la côte est des États-Unis, en passant par les Caraïbes, le Canal de Panama et remontant vers l’Alaska. C’est fou braque! J’ai jamais vu autant de cartes et c’était Noël quand je les ai reçues. Ça sent le vieux livre et le sel de mer!!!

Ce sont deux retraités de l’Ontario, Evelyn et Clarence Boudreau, qui ont fait beaucoup de voile et de bateau à moteur dans leur jeunesse, qui nous ont vendu ce lot de cartes pour une somme dérisoire. Ils ont aimé notre plan un peu fou et planifié sur un budget modeste de partir cet automne découvrir un coin du monde en bateau. Alors ils ont « embarqué » dans le trip et nous ont vendu ces cartes, en plus d’une douzaine de livres de navigation sur ces régions du monde. Ils ont été magnifiques et tellement généreux!

C’est  la petite fille en moi, celle qui ne lit jamais en détails les atlas, qui ne regarde que les cartes et les légendes, la fille de sciences humaines qui s’est plantée en allant en littérature à l’UQÀM et qui aurait dû faire géo, la celle qui aime bien ça, quand-même, les vieux objets qui sentent le vécu, qui garde son livre moisi de grand-papa Charles-Henri avec des contes de fée de la Comtesse de Ségur dedans. Un peu plus pis je rêve de croiser Jack Sparrow…

fichier_001-1 fichier_002-1 fichier_002 fichier_001

 

 

 

 

 

M’enfin, tout ça pour dire que j’ai mes cartes, que je les ai classées par régions géographiques et que j’espère savoir bien m’en servir rapidement. C’est mon défi. Bien que nous ayons un GPS, je me vautre dans l’idée de tracer mes routes sur les cartes, de prendre mes points de navigation et de mettre en pratique le cours que j’ai pris cet hiver (stress). Imaginez voir dans un plan large, vous visuels et visuelles, le chemin de la journée et décider des arrêts à faire, des routes d’urgences ou de bon temps à suivre… Je ne sais pas jusqu’à quel point ça fait de moi une bébé navigatrice vintage, mais c’est fully assumé.

Je vous raconterai comment les maths, finalement, c’est important en titi dans la vie pour naviguer… Avoir su, avoir su… Bisous xxx

Publicités

2 réflexions sur “Un amour de papier

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s