Journal de bord – 3 au 6 novembre

Jours 34 à 37

3 novembre

Nous quittons Norfolk à 9 heures en direction du ICW. Nous empruntons la Virginia Cut Route, puisqu’elle ne comporte que quelques ponts à bascule et une écluse. Il sera important de quitter à la bonne heure, car il faut planifier la levée du pont, souvent à la demie ou à l’heure, parfois à la demande. Ce matin, juste à la sortie de Norfolk, un pont de train est descendu presque juste devant nous et nous avons dû attendre  plus d’une vingtaine de minutes en faisant du surplace. Plus d’une douzaine de voiliers nous ont rejoint et c’était délicat de ne pas nous rentrer dedans. Le paysage est industriel, shipyard après shipyard.

Nous demeurons le voilier de tête, et comme Sébastien l’énonce si bien, “c’est comme si nous avions adopté une batch de Beneteau (des bateaux modernes deluxe) et qu’ils nous suivaient en formation “V”, comme les snowbirds”! Quelle excellente et marante analogie!

Le paysage n’est donc pas très bucolique, mais nous avançons. Il doit faire 30 degrés au soleil, ça crame, à chaque tournant on vit une petite exaltation sur le paysage et la longilignitude des choses (lire ici de l’ironie: c’est plate et titi comme route). Si c’est ça, l’ICW jusqu’en Floride, nous avons bien hâte à Beaufort pour reprendre la mer, si la température le permet, of course.

Voilà, après une journée de moteur, nous nous ancrons dans une petite crique bien tranquille. Une fois ancrés, nous voyons arriver au loin le Alberg de Sara et Justin et nous les appelons avec le horn pour un Albergers meeting. Il est à peine 16 heures.

4 novembre

Hier soir, Justine et Sara nous ont rejoint pour souper avec nous, dans un genre de potlock. Sara a apporté le riz et les beans, j’y ai ajouté des carottes cuites au cari avec des oigons et de l’ail, des chips au maïs et une salsa aux ananas (moyens du bord). C’était une superbe soirée, belle rencontre, belles personnes. Ils ont tout vendu, laissé leurs emplois et partent pour un temps inconnu sur leur Alberg 30 de 1973. Ce sont eux qui nous ont appris que la communauté des Alberg se nomment les Albergers! On adoooore ce terme. Après la soirée, ils sont repartis en dinghy, et nous nous sommes promis de nous suivre pour quelque temps encore le lendemain.

Pendant la nuit, il a venté beaucoup; on annonçait des pointes à 30 noeuds. Au matin, nous avons retrouvé nos amis draggued, c’est à dire penchés sur le côté et pris dans la vase. Phil et Sébastien sont partis les aider et, en moins de 10 minutes, ils étaient de nouveau dans un angle raisonnable. Nous les invitons pour de réconfortantes pancakes avec du sirop d’érable canadien.

Après ce déjeuner sympa et très amical, nous quittons la crique pour le ICW, plus précisément, la rivière Alligator, qui s’ouvre toute grande toute vaste. Quelle partie de voile! Nous sommes au largue, faisons des pointes à 7 noeuds, 7,5 noeuds. Nous avons la grand’voile avec un ris et le génois 2, ensuite la grand’voile 2 ris et  le génois 2, puis nous prenons un 3è ris sur la GV et enfilons le foc pour finir avec seulement le foc. Nous trouvons notre rythme comme équipe: Bass à la barre, Philippe sur le pont  et moi aux manœuvres cockpit. C’est un sentiment exaltant!

5 novembre

Dès 7 heures, nous démarrons le moteur. Nous partons tôt le matin, ce n’est pas facile, car il fait si froid, mais voilà, plus de miles par jour, plus de sud rapidement! On s’habille, vérifie l’huile, se met sur la batterie 1, remonte la chaîne, laisse réchauffer le moteur, hisse l’ancre, lave l’ancre, embraye le moteur, hisse les voiles, ferme le moteur, note les détails au log book, cuisine, déjeune et fait la vaisselle. C’est la routine de nos matins de navigation au moteur. Répétitif, mais efficient.

Ce matin, on annonçait 7-18 noeuds, mais malgré le génois 1, le vent ne s’est pas pointé. Nous verrons bien quand l’étendue d’eau sera plus large pour retravailler les voiles.

Hier soir, Sara et Justin nous ont invités à bord du Haeryth pour écouter un film d’action. Évidemment, nous n’avons fait que discuter toute la soirée. On les aime vraiment beaucoup, Leur Alberg 30 de 1973 est superbe, très similaire au nôtre, mais le leur est plus du type maison pour deux, leurs coussins que Sara a enveloppés de jolis tissus colorés, leurs équipets ont un cadre plus foncé, leur plancher est mat… Bref, pareil et très différent!

Puisqu‘ils sont nouveaux dans le domaine de la voile, ils mangent moins de miles quotidiennement, mais Sara et moi tenons à nous revoir à Beaufort et à passer la soirée des élections ensemble, autour d’une bière.

Demain, c’est la fête de Sébastien. Je vais lui faire un gâteau et Philippe et moi avons eu l’idée de lui donner des sous pour qu’il s’équipe en matériel de plongée. Son souhait était de faire du spi et on en a fait toute la matinée, aujourd’hui, on faisait des pointes à 8 noeuds, c’était corsé, mais vraiment parfait; nous avons tenu la tête du groupe de voiliers tout l’avant-midi.

6 novembre

Bonne fête mon amour, mon homme, mon préféré! Gâteau et chapeau de fête, petit cadeau et bien du plaisir en cette soirée spéciale qui lui donne un splendide 36è anniversaire. Il de ceux qui embellissent – s’il est possible d’être plus beau encore! – en prenant de l’âge.

Depuis hier, nous sommes en Caroline du Nord, passant d’une rivière à l’autre (Alligator river, Pungo river, Pamlico river Neuse river, etc.), connectées par des canaux construits à mains d’hommes. Beaucoup de moteur. La végétation change presqu’imperceptiblement, les arbres, des cèdres étranges, fournis encore, défilent sans fin d’une heure à l’autre.

Après la Caroline du Nord, il reste la Caroline du Sud, la Géorgie et la Floride. Trois états de plus en plus du sud. Nous passerons quelques jours à Beaufort, pour ensuite reprendre la mer et espérer rallier Miami avant la fin du mois. Seriez-vous prêts à faire un pool?

img_3389

Partir de Norfolk

img_3390

Paysages industriels

img_3394

Hearyth, le Alberg 30 de nos amis Sara et Justin

img_3397

Mon one ans only captain!

img_3399

Bonne fête grosse belle face!

img_3400

On boit modérément, merci Dannick pour le rhum Kraken!

img_3408

Blowing the candles!

img_3415

Bonne fête!

img_3419

Premiers palmiers et pélicans!

Publicités

2 réflexions sur “Journal de bord – 3 au 6 novembre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s